Compteur d’électricité Linky : nouveau coût pour les consommateurs ?

D’ici à 2020, 35 millions de français verront leur logement équiper des nouveaux compteurs d’électricité « Linky ». Ils pourraient également voir leur facture grimper.

L’UFC-Que choisir s’interroge

L’association de protection et d’aide aux consommateurs « Que choisir » qui avait saisi le Conseil d’Etat l’an dernier pour demander la gratuité de l’installation des nouveaux compteurs Linky, averti cette fois-ci les consommateurs du coût que risque d’engendrer leur installation sur la facture des particuliers et professionnels.

La cause ? La précision de Linky

C’est étonnamment la précision du nouveau compteur électrique qui serait à l’origine de l’augmentation. En effet, Linky calculera très précisément la puissance nécessaire au compteur pour que l’électricité arrive sur le réseau. Or, le montant de l’abonnement que paye chaque consommateur dépend de cette puissance. Jusqu’alors, explique le Président de l’association, Alain Bazot, « les compteurs ont une tolérance qui permet aux consommateurs de dépasser la puissance prévue par leur abonnement sans que leur compteur disjoncte », ce qui ne sera plus possible avec Linky. 10 millions de foyers seraient concernés par ce changement forcé d’abonnement imposé par le futur compteur, pour environ 308 euros d’abonnement supplémentaires par an et par foyer.

L’UFC condamne le manquement au devoir de conseil des fournisseurs

Ce n’est pas Linky que l’association condamne mais le manque d’information des fournisseurs auprès des consommateurs. En effet, les clients en surconsommation de ses fournisseurs auraient du être avertis du dysfonctionnement des compteurs actuellement en place. Le coût de ces imprécisions de compteurs n’a jamais incombé aux gestionnaires de réseaux ERDF ou RTE mais été ventilé sur l’ensemble des utilisateurs.
L’UFC Que choisir demande notamment que soit instaurés des puissances de compteur intermédiaires entre 3 et 6 kVA, 6 et 9, 9 et 12 etc, afin que chaque foyer paye un abonnement correspondant réellement à sa consommation. En effet, actuellement un foyer utilisant 6,5 kVA a forcément un abonnement correspondant à une puissance de 9 kVA, plus cher, ce qui l’incite à consommer plus.
 
En sera-t-il de même avec le nouveau compteur de gaz Gazpar ? On ne le sait pas encore mais pour l’heure, les consommateurs commencent à comprendre l’intérêt de se tourner vers des offres de gaz d’autres fournisseurs moins chers. Le fournisseur de gaz eni propose par exemple 6% de réduction sur le prix du kWh de gaz par rapport au tarif réglementé. Direct Energie propose quant à lui 5% de réduction sur le prix du kWh d’électricité et 6% de réduction sur celui du gaz. Changer de fournisseur pourrait donc bien être le remède pour éviter de voir sa facture flambée à l’arrivée des nouveaux compteurs.