Energie : les consommateurs français réclament plus de transparence

06 août 2013 – Une nouvelle étude d’Accenture réalisée auprès de onze mille consommateurs dans 21 pays met en avant le manque de confiance des clients, notamment français, en matière d’énergie.

Satisfaction client et confiance globalement en berne

Les chiffres sont sans appel. En quatre ans, la satisfaction des clients dans les 21 pays interrogés a chuté de 12%, passant de 59 à 49%. Celle des français est quant à elle passée de 64 à 57%, soit 7% de moins qu’en 2008.

En outre, seuls 22% des français considèrent que leurs fournisseurs d’électricité ou de gaz ne les conseillent pas suffisamment sur la façon d’optimiser leur consommation.

Selon l’étude, trois domaines semblent poser particulièrement problème et nécessiteraient une révision : les informations tarifaires (trop opaques pour 91% du panel interrogé), le montant facturé, dont l’exactitude est montrée du doigt pour à nouveau 91% du panel et la continuité du service, pour 92%.

Un nouveau booster pour les fournisseurs alternatifs ?

Si la nouvelle hausse du tarif réglementé de l’électricité (+5% au 1er août 2013), tendra certainement à augmenter le pourcentage de clients des fournisseurs alternatifs d’énergie en France, l’étude d’Accenture révèle que 44% des personnes pourraient décider de se tourner vers les fournisseurs alternatifs d’électricité.

Rappelons qu’en France, les fournisseurs autres que les historiques EDF et GDF Suez, proposent des tarifs souvent plus compétitifs que les fournisseurs historiques, tout en restant dépendants du service de distribution assuré par ERDF et GRDF. Des fournisseurs tels que Direct Energie ou Planète Oui offrent ainsi à leurs clients des réductions sur le prix du kWh ou de l'abonnement et pourraient séduire les consommateurs de plus en plus déçus et craignant les hausses successives des tarifs réglementés.