Qui fixe le prix du gaz ?

Le prix du gaz naturel est fixé par le marché : si les producteurs (Gazprom, Statoil, Sonatrach …) ont beaucoup de demande, les prix augmentent, et si ils ont trop de gaz à vendre, les prix baissent. Mais pour le consommateur français, c’est l’Etat qui fixe le tarif réglementé de GDF Dolce Vita.

La fixation du tarif réglementé du gaz

La Commission de Régulation de l’Energie (CRE) est en charge de l’application d’une formule mathématique qui régit l’évolution du tarif réglementé. Le gouvernement n’a pas la possibilité de geler les prix du gaz, comme l’a confirmé le conseil d’Etat en 2011, cassant un arrêté du gouvernement Fillon.
Le gouvernement peut en revanche modifier la formule de revalorisation des prix du gaz naturel.
Le prix du kilowattheure de gaz varie avec une amplitude forte, parfois de 8 à 10% par an, que ce soit à la hausse ou à la baisse.
 

Un tarif réglementé en voie de disparition

Le tarif réglementé est significativement élevé par rapport au prix du gaz sur le marché depuis quelques années. Par conséquent, les concurrents de GDF Dolce Vita sont en mesure de proposer des offres nettement moins chères et plus agressives à leurs clients.
Les offres « à prix fixe », dont le tarif est garanti sans augmentation pendant un à deux ans, sont de plus en plus en vogue et contribuent également à ringardiser un tarif réglementé perçu comme trop cher.