Qui punit le vol d’électricité ?

Le vol d'électricité est fréquent, il englobe les fraudes au compteur, les branchements sauvages au réseau de distribution et toutes les tactiques visant à consommer une électricité qui ne vous sera pas facturée.

Les pertes non techniques, autre nom du vol d'électricité

ERDF appelle le vol d'électricité « Pertes non techniques » ou PNT. Les pertes techniques désignant les pertes d'électricité par effet joule. Ainsi, sous ce nom, ERDF rassemble les nombreuses et bien connues techniques de vol :

  • fraude au compteur : viol des scellés, blocage de la roue, utilisation d'un aimant pour ralentir le compteur...
  • branchement sauvage : il est fréquent que des personnes nomades ou semi-sédentaires utilisent des câbles, de manière très dangereuse, pour se raccorder à un pylône du réseau de distribution.

Les sanctions contre le vol d'électricité

Compteur électrique scellé

Dès lors que le scellé d'un compteur est enlevé, le client est considéré comme fraudeur et son compteur peut être mis hors tension.

Les sanctions sont des poursuites :

  • pour la fraude au compteur, les poursuites s'effectuent contre le titulaire du contrat sur le compteur. Elles peuvent englober : une amende, une coupure d'électricité, des dommages et intérêts, mais aussi une blacklistage durable du PDL du logement, l'empêchant d'être à nouveau livré en électricité avant le règlement de la totalité de la dette.
  • Pour les branchements sauvages, c'est généralement l'intervention des pompiers et/ou de la police qui met un terme au vol d'électricité. ERDF peut ensuite déposer plainte pour vol.