L’isolation des combles sur la loi de la transition énergétique

Soumis par admin le mer 26/09/2018 - 12:12

loi transition isolation combles

L’isolation d’une habitation est la clé de voûte pour un habitat sain et moins énergivore. Chaque euro investi dans une telle opération permet également d’économiser jusqu’à 7 euros sur sa facture de chauffage. Une bonne isolation est donc essentielle.

Problème d’isolation : Un cas qui touche beaucoup de ménages français

Encore aujourd’hui, plusieurs personnes n’accordent guère l’importance d’une bonne isolation parfaitement adaptée. Pourtant, un logement bien isolé apporte de nombreux avantages tout au long de l’année. Pour information, 30 % de la chaleur s’échappe naturellement (par le phénomène de convection) par le toit, 25 % par les murs et 7 % par le sol. Chaque degré supplémentaire ajouté au thermostat pour réchauffer les pièces ne fait qu’augmenter la consommation en énergie de 7 à 11 %. Lorsqu’on constate les prix des énergies qui continuent toujours de grimper, il est temps de chercher des solutions efficaces. Notamment si l’on ne veut pas se retrouver chez soi, enveloppé dans un manteau épais, pour réduire la facture. À noter que cette situation a tendance à arriver dans de nombreux ménages français qui n’ont pas les moyens de se chauffer pendant la période hivernale.

Important à savoir avant d’isoler

Il ne faut pas isoler un mur qui présente un signe quelconque d’humidité. Pour limiter les risques de ponts thermiques sans pour autant réduire l’espace de votre pièce, préférez une isolation le long du côté extérieur de la paroi murale. Parfois, il est impossible d’éviter les ponts thermiques, toutefois, vous pouvez toujours amortir leur effet en mettant en place des barrières.

Toutes les parties construites d’une maison peuvent être isolées. Cependant, il est important de respecter l’épaisseur recommandée :

  • Revêtement de sol : 6 cm
  • Mur intérieur/paroi de séparation : 5 cm minimum
  • Mur extérieur : 8 cm minimum

Les différentes techniques d’isolation

L’isolation par l’intérieur ou ITI

Cette technique est sans doute la plus sollicitée dans toute la France, à l’inverse de certains pays nordiques. Même si elle n’est pas tout à fait idéale, elle propose de nombreuses qualités qui ne nous laissent pas indifférents. Elle est entièrement éligible aux différentes subventions en vigueur. Certes, elle est plus courante et se dispose à faible coût, mais elle permet de réchauffer facilement et rapidement toute la maison. Par ailleurs, un bon bricoleur peut la mettre en place en mettant l’isolant entre l’intérieur du logement et le mur extérieur.

À noter : les isolants minces sont catégorisés dans la technique de l’isolation thermique par l’intérieur. Combiné à une isolation classique, ils peuvent être très intéressants. Toutefois, des règles doivent être respectées au moment de la pose.

L’isolation thermique par l’extérieur ou ITE

Pour mettre en place cette technique, il faut mettre l’isolant entre les parois murales et l’extérieur. Facile à manœuvrer pendant les travaux de rénovation, elle permet de réduire considérablement les ponts thermiques. Démocratisée par l’isolation des toitures, l’ITE a l’avantage de ne pas minimiser l’espace habitable de l’habitat. Elle dispose également d’une importante résistance à la perméabilité de l’eau, ce qui limite considérablement les risques de moisissures.

L’isolation répartie

Une isolation est dite répartie quand elle intègre globalement la structure porteuse d’une maison. On retrouve deux catégories d’isolation répartie : l’isolation répartie Ossature bois/acier, plus commun dans les habitats à ossature bois ou métalliques et situé entre les montants, et l’isolation Monomur. Pour cette dernière, un seul matériau (brique monomur, béton cellulaire, paille, Isolasup, Twinstone…) permet d’assurer les parties isolation et structure. L’isolation répartie est éligible aux subventions en vigueur et permet de réduire les ponts thermiques.

Une opération procurant de nombreux avantages

D’après le ministère de l’Écologie, le chauffage représente 60 à 70 % de la consommation énergétique annuelle des foyers français. En isolant vos combles, vous permettez à la chaleur de rester à l’intérieur de votre habitat. Pour réduire considérablement vos dépenses en énergie, en plus de l’isolation, vous pouvez tirer parti de la lumière et de la chaleur naturelle. Rapide à amortir, cette opération ne requiert aucun entretien particulier. En outre, elle offre un confort optimal au quotidien grâce à une meilleure absorption acoustique. En plus de réduire vos consommations énergétiques, vous effectuez un geste environnemental reconnu par l’État. Ainsi, vous pouvez bénéficier des aides et subventions financières permettant de financer vos travaux d’isolation.